Quartiers centraux

Ça y est! Le projet est officiellement sur les rails… et sur la route!

La veille de notre première performance improvisée, le gouvernement Legault annonçait, dans le cadre de son budget annuel, la construction de… 500 logements sociaux! Oui, mais il y a 28 000 personnes sur la liste d’attente. Pendant ce temps, au-dessus de l’ancien restaurant Amir, au centre-ville de Montréal, Mondev continue sa monstrueuse construction de condos… et son développement immobilier prévoit un grand total de zéro logements sociaux. On se croirait au cirque!

Après avoir entendu des histoires d’horreur de propriétaires qui entrent chez leurs locataires sans permission pendant qu’iels sont sous la douche, de moisissures, de rénovictions et de discrimination… l’équipe était bouleversée. On avait l’impression que les personnages qu’on nous décrivaient ne pouvaient pas être réels. Que c’était une caricature. Alors on a bâti le canevas de notre improvisation sur ce concept en présentant les fléaux de la crise du logement comme autant de « bêtes de cirque » toutes plus hideuses les unes que les autres.

Inspiré par ce qu’on a vécu avec le groupe, un personnage un peu brechtien est apparu. Une jeune femme dans la foule, qui nous dit doucement, à travers son mégaphone, que pour elle, ce n’est pas un cirque, ce n’est pas un jeu. Elle, elle les vit pour vrai, les fléaux de la crise. Cette entrée en scène un peu choc nous a permis de faire intervenir des poèmes et chansons composées par des locataires ayant participé au processus. Merci pour cette expérience nécessaire et vraie.

La performance improvisée a eu lieu devant la Place Émilie-Gamelin, près du métro Berri-UQAM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.